Histoires sexy

Naturiste et exhib dans l'âme, j'aime particulièrement les plages

Naturiste et exhib dans l'âme

28/05/2015 10:54 6584 vues 0 commentaire


Ce que j’aime par dessus tout c’est me promener à poil et qu’on me regarde ! Chez moi bien sûr mais aussi au bord de mer. Certes, il existe des plages naturistes où seuls sont admis les gens nus. Elles sont situées pour la plupart loin des sentiers battus, à l’écart et souvent dans de petites criques difficilement accessibles. Mais il existe aussi, pas très loin de chez moi, une plage que je dirais mixte. En effet, celle-ci étant à proximité de la plage naturiste, toujours pleine de monde, des adeptes de cette pratique se sont installés sur la plage contiguë, juste séparée par quelques rochers. Là vous côtoyez aussi bien des gens en maillot de bain, monokini ou nus. Et à moi, ça, ça me va. J’aime, comme je le disais plus haut me promener nu, mais ce que je préfère c’est m’exhiber et surprendre le regard souvent furtif des gens.

Donc, dès que les beaux jours arrivent, je prends ma serviette, mon petit parasol et ma crème anti coups de soleil - et oui, la bite et les couilles sont fragiles – et je pars passer la demi-journée et quelquefois même la journée sur cette plage.

Il faut garer la voiture sur un parking improvisé à l’orée du bois et prendre un sentier pédestre sur environ deux km. En fonction du nombre de voitures garées, on sait si la plage est pleine. Tant mieux pour moi si c’est le cas ! Arrivé en bas, au bord de mer, je repère les endroits où il y a des gens en maillot. Je m’installe alors à proximité, étale  ma serviette, me déshabille et m‘enduis le corps de crème. Je surprends déjà des regards quand je me badigeonne la bite et les couilles de crème. Je fais durer le plaisir. Pour moi ! Quelquefois même, je sens une érection sous ma main quand les regards se font plus lourds. Alors je m’exhibe, écarte les jambes, les redresse, prend le prétexte de chercher quelque chose dans mon sac pour me mettre à quatre pattes, le cul en bombe. J’aime sentir le regard des autres sur moi : c’est comme une caresse et j’emmagasine des images qui m’aideront le soir à prendre mon pied en me masturbant.

Souvent quand les regards se font plus appuyés, je suis obligé d’aller me tremper dans la mer même si l’eau est froide pour éviter que mon érection soit trop flagrante. Dès que je sors de l’eau, la queue toute rétrécie par la fraicheur, je mets un temps fou à me sécher, debout, essuyant chaque parcelle de mon corps avec soin. Je fais tout pour me faire remarquer : je prends des positions qui se veulent naturelles mais qui en fait sont très réfléchies. D’ailleurs, je m’entraine chez moi devant mon miroir quand je suis seul. Je déambule aussi sur la plage plusieurs fois dans la journée ou l’après midi, marchant dans l’eau sous le prétexte de faire un peu d’exercice. Je laisse ma queue se balancer au rythme de la marche et quand je passe devant les gens, je sens leurs regards dans mon dos et sur mes fesses. Certains ricanent mais je m’en fiche, moi je prends mon pied ! Je reste sur la plage le plus longtemps possible et si j’osais je remonterais au parking à poil.
 
Quand le soleil est couché, je repars chez moi. Là, je me rappelle toutes les sensations de la journée et je me masturbe. Le plaisir est immense car retenu depuis des heures. J’éjacule en pensant à tous ces gens qui m’ont observé. Il me reste à attendre le weekend prochain en me baladant à poil chez moi et en espérant que quelqu’un me voit nu devant ma fenêtre.

vous aimez cette histoire ? J'aime
donnez lui une note !
exprimez vous maintenant ! Commenter
partagez sur le Net !